09 mars 2019

Les petits pains au lait de mon enfance (recette de Felder)

painaulait2 1 1

Bonjour Bonjour !

Comment allez-vous ?

Cela faisait un bon moment que j'avais envie de vous parler de ma dernière recette de "boulange". J'ai une relation "compliquée" avec les recettes de pains et autres brioches car il y a toujours des temps de pousse très longs ce qui fait qu'on ne sait jamais quand on va arriver au bout de la recette ni quel sera la résultat. Du coup, c'est toujours avec beaucoup d'appréhension que je me lance dans ce type de recette dont je redoute l'issue incertaine...

Mais il se trouve que ma mère m'a prêté le livre de pâtisserie de Felder, et que toutes les recettes m'ont paru follement alléchantes ! Ce que j'ai adoré c'est qu'il y a des pas à pas très détaillés en photo, ce qui est super rassurant. Ainsi on peut tout de suite voir à quelle étape de la recette on s'est planté ! J'aime aussi beaucoup la façon dont les recettes sont classées et leur grande diversité, avec des options de recettes traditionnelles dont je n'avais jamais entendu parler comme les pumpernickel par exemple.

Il y a un gros chapitre sur les recettes plus axées boulangerie avec des options vraiment super intéressantes comme les petits pains au lait de mon enfance ! Je n'avais jamais vu cette recette nulle part et dès que je l'ai découverte, j'ai eu envie de la tester !

Ces petits pains, ma mère nous en achetait pour le petit déjeuner du week-end. On adorait ça et on s'en enfournait 2 ou 3 avant de réussir à s'arrêter. Ils étaient trop bons, super moelleux et fondaient dans la bouche... Même s'il étaient industriels ! Et bien là, je peux vous dire que ceux de Felder, ils sont encore meilleurs, encore plus moelleux et fondants. Et la recette n'est pas vraiment compliquée, elle est juste très longue ! Si vous vous lancez dedans en milieu de matinée, vos petits pain au lait seront prêts vers 16-17h dans le meilleur des cas. Il faudra donc être TRES patients, mais je vous garantis que ça en vaut largement la peine !! ;-p

(Mais ce n'est pas si grave, car ils sont encore très bons le lendemain si vous les gardez dans une boite hermétique. Par contre, ils commencent à être moins bons à partir du deuxième jour de conservation.)

Alors on se lance ?

Ingrédients :

 - 10g de levure de boulanger

- 115g de lait

- 250g de farine de type 45

- 30g de sucre semoule

- 1 cuillère à acfé de sel fin

- 1 oeuf

- 115g de beurre à température ambiante

Pour la finition et la dorure : 

- 1 oeuf entier + 1 jaune d'oeuf

- 1 pincée de sel

- 20g de graines de sésame

Mettez la levure et le lait tiédi dans un récipient. Mélangez à la spatule. Recouvrez avec de la farine, le sucre et le sel. Ajoutez ensuite l'oeuf entier.

Mélangez à la spatule afin d'obtenir une pâte ferme et homogène.

Ensuite incorporer le beurre dans la pâte. Malaxez à la main pour bien incorporer la matière grasse. Continuez à pétrir cette pâte énergiquement à la main jusqu'à ce qu'elle se décolle complètement des bords du récipient. La pâte doit alors être lisse, homogène et élastique. 

Laissez-la pousser dans un endroit chaud durant 1 heure. Elle doit doubler de volume. Ensuite aplatissez-la sur le plan de travail légèrement fariné, afin d'évacuer l'air. Formez un rectangle de pâte, enveloppez-la dans un film alimentaire et laissez-la reposer durant 2h au frigo. 

Sur le plan de travail fariné, étalez la pâte au rouleau sur 1cm d'épaisseur. Découpez des disques de 6cm de diamètre à l'aide d'un emporte-pièce. Placez les diques sur une plaque recouverte de papier cuisson et laissez pousser pendant 2h envrion. 

Après la pousse, dorez les ronds au pinceau avec le mélange jaune + oeuf + sel. Saupoudrez le tout avec les graines de sésame. 

Enfournez durant 8 à 10 min à 180 degrés. 

painaulait1 1 1

painaulait3 1 1

painaulait4 1 1


02 mars 2019

On a trouvé le bateau de nos rêves ! (+ nos critères de sélection pour acheter un bateau pour un grand voyage)

montpellier4 1

Bonjour à tous,

Grande nouvelle aujourd'hui : nous avons enfin trouvé le bateau de nos rêves ! Après pratiquement 6 mois de recherche acharnée, nous avons trouvé le bateau qui correspond en tout point à ce que nous recherchions !!! Youpi, je suis trop contente !

La recherche a été longue et plutôt complexe car nous pensions avoir des critères précis, mais en réalité au fil des visites, on s'est rendu compte que ce n'était pas vraiment le cas, et cela nous a fait perdre beaucoup de temps.

Au début, nous avions privilégié une longueur de coque ainsi qu'une localisation. Nous avons ciblé des bateaux entre 9 et 11m de long sur la zone Bretagne et la Rochelle. Nous en avons visité plusieurs qui nous ont plu et nous étions prêts à faire une offre sur un Hallberg Rassy (bateau réputé très marin et adapté au voyage), mais lorsque j'ai appelé le broker j'ai appris que le bateau avait pris l'eau et avait dû être sorti du port !!! Là, on s'est dit mince, on devrait être plus regardant sur l'âge des bateaux qu'on visite et leur état général. Du coup, nous avons rajouté de nouveaux critères. Et ainsi de suite au fil des visites.

Pour finir, voici les critères finaux que nous avons suivis pour sélectionner notre bateau :

1. La taille :

Entre 10 et 11,5m en longueur de coque. Plus petit, ce n'est pas suffisamment confortable (pas de douche, et pas de four souvent), et plus grand, c'est difficile à manoeuvrer dans les ports (pour les débutants que nous sommes)

2. L'âge du bateau :

10 ans max car cela évite d'avoir à changer les voiles ou le gréément dormant car c'est très couteux. De plus, avec des bateaux plus vieux, on n'est pas l'abris d'une mauvaise surprise comme ce qui nous est arrivé avec le Hallberg Rassy et dans ce cas, il vaut mieux être un bon bricoleur !

3. L'équipement du bateau :

Nous voulions un bateau entièrement équipé grand voyage et autonome en énergie, c'est à dire avec un pilote automatique, des panneaux solaires, des équipements de survie et sécurité adaptés à la navigation hauturière (radeau de survie, balises, etc...). Il faut savoir que tous les équipements neufs sont très couteux, et pour les faire installer sur un bateau non-équipé, il faut prévoir un sacré budget. Financièrement, il est donc beaucoup plus intéressant d'acheter un bateau déjà équipé, même si ce n'est pas facile à trouver car ils sont très recherchés. 

4. L'état général :

Pas de moisissure dans le bateau. Les fonds de plancher doivent être nickel, c'est signe que le bateau a été bien entretenu. Il est intéressant aussi de vérifier que la bateau n'a jamais été loué et s'il est hiverné hors saison. Pas trop d'heures moteur est en plus également.

5. La zone de recherche :

Ne pas se limiter à une zone ! En effet, ne trouvant pas notre bonheur en Bretagne et La Rochelle, nous avons fini par aller visiter 3 bateaux dans le sud et trouvé deux répondaient à tous nos critères. Celui que nous avons sélectionné est à Port Camargue, pas loin de Montpellier. On avait peur que ce soit compliqué et couteux d'avoir un bateau dans le sud, mais en fin de compte nous sommes ravis ! Les grandes villes du sud sont très bien desservies grâce au TGV, ce n'est donc pas si compliqué. Nous sommes juste en face de la Corse et des Baléares, donc ça va être super en terme de navigation pour s'entrainer. Et de plus, dans le sud, on espère avoir beaucoup de soleil of course !

6. Marque et type de bateau : 

Nous ne nous sommes pas focalisés sur une marque de bateaux en particulier, ce qui fait que nous avons vraiment visité tout type de bateau et ça nous a permis au fil du temps de voir les modèles qui nous plaisaient le plus. Nous avons visité en tout une bonne douzaine de voiliers allant des bateaux plutôt orientés performance et vitesse (pogo, bongo, sunfast) mais souvent peu confortables, à des bateaux très axés croisière et confort (feeling, sun odyssey, océanis) en passant par des bateaux réputés très solides (hallberg rassy, nouveau monde, ovni). Notre choix s'est arrêté sur un Dufour Grand Large qui est un voilier entre la croisière et la performance, donc un bon compromis pour les couples où l'homme recherche la performance et la vitesse et la femme, le confort ! Et je parle en connaissance de cause, vous vous en doutez ! ;-p

Voici quelques photos du bateau parfait pour nous ! Il s'appelle Télémaque, et c'est un Dufour 365 Grand Large de 2010, qui répond à tous nos critères et même plus, car il est encore mieux équipé que ce que nous attendions (il a aussi une éolienne et un dessalinisateur), et il rentre dans le budget ! 

montpellier5 1

montpellier1 1

montpellier2 1

Et j'ajoute une photo de Port-Camargue parce que c'est un port super sympa et qu'il faisait 18 degrés en plein mois de février ! 

montpellier1 5