28 avril 2017

Bilan de mon premier marathon : Déception ...

Hello !

Après de grandes hésitations, je décide finalement de vous parler de mon premier marathon. Je l'ai beaucoup mentionné dans mes précédents articles, et je me dis que ça ne serai pas "correct" de ne pas vous raconter comment ça s'est finalement passé.

Autant vous le dire de suite, et ne pas faire durer le suspens : je ne l'ai pas fini...

Mais voici un peu plus de détail : j'ai donc couru mon premier marathon le dimanche 9 avril, c'était le marathon de Paris. L'objectif que je m'étais fixé était de courir le marathon à une vitesse moyenne de 9km/h et quoiqu'il arrive de le finir en 5 heures maximum.

Je ne sais pas si vous vous en souvenez mais ce jour-là, il a fait chaud, TRES CHAUD... Beaucoup plus chaud que ce que la météo annonçait et dès le départ j'ai senti que j'étais un peu trop habillée...

Avant même le 5e km, j'étais déjà assoiffée... Nous avons couru sous un soleil de plomb sans aucune interruption : le parcours n'était jamais ombragé, même dans le bois de Vincennes, où il fallait se mettre tout au bord de la route pour avoir un peu d'ombre. J'ai énormément souffert de la chaleur et du soleil qui tapait en non-stop sur la tête... C'était très dur. Je peux même dire qu'en fait je ne me suis sentie à l'aise à aucun moment pendant cette course, j'avais sans arrêt soif, ou trop chaud, je me sentais assommée. J'avais l'impression d'être à côté de mes pompes. Du coup, arrivée au semi, je me sentais déjà épuisée, j'avais très envie de marcher pour me reposer, mais heureusement une copine m'attendait au 24e pour courir quelques km avec moi. Ca m'a vraiment bien aidé à tenir. On a couru à une allure plutot tranquille et en papotant pendant 4km, puis elle m'a laché au 28e, et là, la partie vraiment difficile a commencé...

Mon allure a commencé à ralentir, j'avais beaucoup de mal à garder une allure régulière, je devais sans arrêt regarder ma montre pour ne pas trop ralentir. Autour de moi, pleins de gens marchaient. Ils me génaient beaucoup, m'obligeant à zigzaguer sans arrêt. Je sentais que je commençait à flancher, je n'arrêtais de m'encourager mentalement, de me dire que j'allais bien, que j'allais y arriver, mais mes jambes étaient de plus en plus lourdes, j'avais l'impression de courir au ralenti.

Malgré tout, j'arrive au 30e et là, on s'est pris une série de côtes, oui oui des côtes en plein Paris !! Avec 30 bornes dans les pattes, c'était juste horrible ! J'ai vraiment ralenti, j'arrivais à peine à maintenir une allure de 8km/h (alors que je devais être à 9km/h pour tenir mes objectifs), je me sentais au bout du rouleau, mais je n'arrétais pas de me répéter qu'il fallait au moins que j'atteigne le 35e et qu'après ça serait la fin... J'ai commencé à me sentir un peu bizarre, je n'arrivais plus à boire, ni à manger. Je voyais les voitures du SAMU qui défilaient, les gens tombaient comme des mouches autour de moi... Ce n'était pas très rassurant, mais je continue à m'accrocher malgré mon allure d'escargot asthmatique...

Mais arrivée à Auteuil, au niveau du 33e km, on est tombé sur une côte de malade, hyper raide qui montait vers le Bois de Boulogne et là, ça a été la goutte d'eau qui fait déborder le vase : je me suis mise à marcher... Et une fois que j'ai commencé à marcher, j'ai réalisé que je ne parviendrai plus à courir. Je me sentais vraiment mal, au bord du malaise, j'avais envie de vomir. Un mec était en train vomir au pied d'un arbre à quelques mètres, et j'ai pensé que je ne voulais pas être la prochaine à avoir besoin du SAMU et qu'il valait mieux que je m'arrête tant que j'étais en état de marcher. Et là, j'ai tourné la tête, j'ai vu une station de métro, et je suis sortie du parcours, comme ça, ni vue ni connue. Je suis rentrée dans la fraicheur de la station de métro et je me suis sentie revivre. Et voilà, c'était fini !

Sur le coup, j'ai ressenti un soulagement intense, j'étais vraiment TRES soulagée d'avoir arrêté de courir. J'avais les pieds en feu, les jambes super lourdes, mais mon malaise était passé, je me sentais beaucoup mieux. J'avais l'estomac en vrac et j'ai eu du mal à manger pendant 2 ou 3 jours, mais ça allait. Par contre, le lendemain, la déception et les regrets sont arrivés...  Je n'arrêtais pas de me dire : 5 mois d'entrainement pour finalement s'arrêter à quelques kilomètres de la fin... Je suis bien consciente que dans mon état je n'aurais pas pu finir, mais malgré tout, j'étais horriblement déçue et triste, le moral dans les chaussettes. Je vivais pour cet objectif depuis 5 mois et un abandon n'était vraiment pas prévu dans mes plans... J'avais l'impression d'avoir échoué.

Avec le recul, je pense que j'aurais probablement réussi à finir si le temps avait été un peu plus frais, mais surement difficilement. J'aurais peut être meme fini en marchant, en souffrant beaucoup aussi, et en faisant plus que le temps que j'avais prévu mais bon...

En conclusion, je dirai que ça a été une aventure assez dingue où je me suis surpassée : j'ai tenu un entrainement intense pendant 5 mois (oui, j'avais besoin d'une bonne remise à niveau!), j'ai couru en hivers, la nuit, sous la pluie par 3 degrés pendant des semaines sans flancher, j'ai enchainé les sorties longues de plus de 2 heures le dimanche, j'ai sacrifié mes vendredis soirs pour aller courir plutôt que de sortir... Bref, je me suis vraiment donné à fond, je ne me suis pas découragé même si ça a été dur, et je suis restée déterminée jusqu'au jour J. Et le jour du marathon, même si je n'ai finalement pas fini, j'ai fait mon maximum et j'ai tenu jusqu'au 33e km soit 3H30 de course, un record d'endurance pour moi, et ce malgré des conditions vraiment difficiles.

Mon prochain objectif ? Je vais oublier les marathons pendant quelques temps ! Je pense me concentrer sur des distances plus courtes (20km ou semi-marathon) pour l'instant et travailler sur ma vitesse de base, avec pour objectif de l'améliorer sensiblement....

Posté par shanghaijess à 09:43 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,


13 avril 2017

Sport, alimentation chaotique et test des recettes de Niomi Smart

 

Eat Smart

Hello les girls,

Comme je vous le disais dans mon cet article, je me suis lancée dans un entrainement pour préparer mon premier marathon. Pendant cette phase de sport intense, mon appétit a très fortement augmenté, et je me suis remise à avoir des grosses fringales comme avant de commencer mon régime sans sucre (qui m'avait permis de supprimer ces fringales - mon bilan ICI). Et j'ai notamment de nouveau eu des grosses envies de sucre...

Au début, cet appétit d'ogre m'a inquiété, je ne comprenais pas trop ce qui se passait. Mais j'ai lu dans un Jogging Magazine que c'était un phénomène classique : avec l'entrainement, les dépenses énergétiques augmentent fortement et du coup, le corps compense en augmentant l'apport calorique. Et même les fringales de sucre sont normales, il semblerait que ça arrive à beaucoup de gens ! Donc pas d'inquiétude à avoir et pas besoin de se priver non plus. Il faut juste faire attention si on constate qu'on prend du poids. Si c'est le cas, il faut mettre le hola immédiatement !

Cet article m'ayant rassuré, je me suis allègrement mise à manger de tout et n'importe quoi en fonction de mes envies, sans faire particulièrement attention. J'ai même repris les céréales industrielles du petit déjeuner que j'avais bannies de mon alimentation depuis 3 ans ! Je me suis également bien laché sur les féculents en particulier les pâtes et le riz blanc que j'adore... Bref, c'était le chaos dans mon alimentation, mais j'avais tellement faim que je ne pouvais pas me controler...

Mon entrainement marathon a duré 5 mois (il faut dire que j'avais besoin d'une bonne remise à niveau...), et de ce fait, mon régime alimentaire chaotique s'est pareillement étalée sur 5 mois... Mais je vous rassure, aux dernières nouvelles je n'ai pas pris de poids, j'ai même perdu 500g ! Mon entrainement arrive aujourd'hui à son terme, le marathon aura lieu dans 2 semaines et du coup, je commence à me dire qu'il va falloir que je reprenne une alimentation raisonnable car je risque de finir par prendre du poids si je ne me calme pas un peu...

Pour me remettre dans les rails, je me suis lancée un défi : j'ai pris Eat Smart, le livre de la youtubeuse Niomi Smart qui est un livre de cuisine "plant based" en anglais, c'est à dire basée principalement sur les fruits et légumes (tendance végétalien) et j'ai choisi 3 recettes à réaliser dans la semaine.

J'avais acheté ce livre pendant ma phase "naturopathe" mais comme beaucoup de livres de cuisine, je n'avais testé qu'une seule recette sans trop chercher à aller plus loin (je pense avoir une bonne trentaine de livres de cuisine...). En plus, le livre est en anglais, ce qui n'aide pas forcément non plus.

boulette3 1 1

Les 3 recettes choisies sont :

- "Squash pizza - 3 ways", la pizza sans farine de blé : la pâte de la pizza  est constituée de farine de sarrasin et de potimarron

- "Macaroni cheese", les pâtes au fromage sans fromage : la sauce est constitué de potimarron et de noix de cajou mixés

- "Squashetti + Meatballs", les boulettes de viande sans viande avec des pâtes de potimarron (moi j'ai fait de la purée...) : les boulettes sont constituées de lentilles vertes, de noisettes ainsi que de haricots rouges mixés

J'ai tout simplement adoré ce défi : les recettes étaient originales, avec des ingrédients nouveaux et une façon de cuisiner inhabituelle pour moi ! Je cuisine habituellement très peu les courges comme le potimarron, et c'était sympa de changer un peu. Le soir, j'étais pressée de rentrer chez moi pour me lancer dans ces recettes étonnantes. J'y ai d'ailleurs passé beaucoup de temps : ce type de cuisine demande pas mal de préparations telles que cuire des lentilles (30 min), préparer un potimarron et le faire cuire (30 min), etc .... Pour les boulettes de viande sans viande, comptez facilement 1H30 de préparation ! Mais ça valait le coût : j'ai découvert de nouvelles saveurs et repris goût à la cuisine que j'avais eu tendance à déserter ces derniers mois...

Mention spéciale à la recette des pâtes au fromage sans fromage : je ne savais pas trop à quoi m'attendre en terme de goût car l'association du potimarron et des noix de cajou me paraissait totalement improbable, mais finalement c'était délicieux ! La sauce n'a pas vraiment un goût de fromage, mais la texture s'en approche beaucoup et son goût est juste succulent... Je ne saurais pas le décrire précisément, mais c'était vraiment bon !

Et pour vous dire mon chéri a validé toutes les recettes ! Il les a toutes appréciées et a même fini tous les plats (et j'avais fait 15 boulettes!!!!).

En conclusion, je dirai que ce petit défi m'a fait le plus grand bien : j'ai retrouvé l'envie de cuisiner de bons petits plats sains et énergétiques. Et je ne peux que vous recommander de tester les recettes de Niomi Smart si vous avez envie de changement (vous pouvez en retrouver certaines sur sa chaine Youtube) ! Ca m'a aussi donné envie de me lancer un nouveau défi !! Une de mes amies m'a parlé du régime IG (index glycémique) qui ressemble beaucoup au régime sans sucre... Affaire à suivre !

(Je n'ai pas pris tous les plats en photo car je ne pensais pas en parler sur le blog, du coup, je vous mets une photo tirée du livre également pour vous donner une idée du visuel.) 

niomi smart's book

 

08 avril 2017

Ma blouse à pastèques ! (Modèle Dressing Chic)

pasteque4 1 1

Hello hello !

Et un nouvel article couture ! Quand je vous disais que le retour du soleil m'avait motivé ! 

L'année dernière j'ai acheté ce superbe tissu en coton imprimé de pastèques que je trouve trop sympa (sur Ma Petite Mercerie). Sauf que je n'avais pas trouvé de modèle sympa à coudre et du coup, il dormait dans un placard... Et puis il y a quelques semaines, une copine m'a prété le livre de couture Dressing Chic et là, j'ai trouvé des petits modèles de blouses super sympas pour l'été ! Je me suis lancée immédiatement et j'ai réalisé cette petite blouse en quelques heures. Ce modèle est facile à coudre, et de plus les explications du livre sont très claires.

Je trouve que le livre propose plusieurs modèles vraiment très sympas, faciles à porter, ce qui n'est pas forcément évident à trouver... Je ne saurai donc que vous le recommander chaudement ! Pour ma part, je pense m'attaquer au short et à la très jolie robe de plage également proposés dans ce livre ! Vivement l'été ! 

pasteque3 1 1

pasteque1 1 1

pasteque2 1 1

Posté par shanghaijess à 12:17 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

03 avril 2017

Le top de l'été, le Today Woman de Vanessa Pouzet

 

Top6 1 2

Hello les girls,

J'espère que vous avez bien profité de ce dimanche ensoleillé. On dirait bien que les beaux jours s'installent tranquillement ! L'été qui arrive m'a motivé pour me remettre à la couture et me préparer quelques petits hauts légers... Parmi les projets que j'avais en tête, il y avait une deuxième version du top Today Woman de Vanessa Pouzet. Vous pouvez voir ma première version ici.

J'adore vraiment ce type de petit haut avec les épaules dégagées qui donne une allure sportive. Il est très bien coupé et très agréable à porter. J'aime bien la coupe qui est plus courte sur l'avant. A l'arrière, le top est plus long et couvre les fesses. D'ailleurs j'ai énormément porté le premier que j'ai réalisé, il commence à être bien usé. 

Niveau couture, je le trouve plutôt simple à coudre, et pas trop long non plus. Pour moi, la principale difficulté est la pose du biais notamment au niveau des emmanchures. Ce n'est pas très compliqué, mais un peu laborieux (à mon sens)... A part ça, c'est un modèle à faire en jersey et comme vous le savez je suis une inconditionnelle du jersey qui ne nécessite pas de surfilage ! Un vrai gain de temps par rapport au coton. 

Le jersey que j'ai utilisé est un jersey bio acheté sur Ma Petite Mercerie il a fort fort longtemps, je ne sais pas s'il est encore sur le site... Quoiqu'il arrive cet imprimé de cerfs et de biches est vraiment sympa et apporte une touche originale qui change de mon style habituel. Ce n'est pas toujours évident d'acheter du tissu sur internet, mais je ne pense pas m'être trompé sur ce coup-là. Le tissu me parait de plus de bonne qualité et je pense qu'il tiendra bien au lavage. Affaire à suivre !

Top3 1 1

Top4 1 1

Top1 1 1

 

 

Posté par shanghaijess à 19:07 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

19 mars 2017

Mon expérience avec un naturopathe

naturopathe1 1

Hello les filles,

Ca fait un moment que j'avais envie de vous parler de mon expérience avec un naturopathe. J'ai longuement hésité à vous en parler car mon expérience personnelle bien qu'elle ait été plutôt concluante, elle me laisse un goût d'inachevé... Malgré tout, c'est un sujet qui me tient à coeur et j'ai pensé que ça pourrait être intéressant de partager cette expérience avec vous. J'insiste cependant sur le fait que mon intention n'est absolument pas de faire mauvaise presse à cette profession, car je crois sincèrement que cette médecine non conventionnelle peut avoir de très bons résultats voire même des résultats assez exceptionnels.    

J'ai constaté qu'aujourd'hui de nombreuses personnes se tournent vers la naturopathie suite à l'échec de la médecine traditionnelle à les soigner ou à les soulager. Un naturopathe est selon ma compréhension propre une personne qui ne va pas soigner les symptômes d'un mal comme le ferait un médecin traditionnel, mais qui va chercher l'origine et la cause de vos problèmes et proposer des solutions naturelles pour guérir l'origine du mal. Les méthodes peuvent passer par de l'homéopathie ou l'alimentation par exemple.

Après une longue réflexion, J'ai décidé à mon tour d'aller consulter un naturopathe car en fin d'année dernière j'allais assez mal, j'avais notamment de grosses douleurs à l'estomac et beaucoup de mal à digérer, en plus d'un état d'épuisement permanent, qui duraient depuis des mois et qu'aucun médicament ne semblait pouvoir soulager.

Il est ressorti de la consultation que tout mon système digestif était archi-stressé ce qui entrainait tout un tas de problèmes et également une fatigue et un mal-être permanent. Pour améliorer tout ça, la naturopathe m'a mise au régime sec : que des fruits et légumes pendant un mois et crus dans la mesure du possible afin de conserver un maximum de nutriments ! Elle m'a recommandé de ne plus manger de féculents, de céréales, de laitages, de fromage (hors chèvre frais), de viande rouge ainsi que de ne plus boire de thé.

La règle que je devais suivre

Le matin : fruits + snack type energy ball vers 10H

Le midi : légumes crus/cuits + une protéine type viande blanche, poisson, oeuf, ou fromage de chèvre frais

Vers 16h : un fruit 

Le soir : Légumes crus / cuits + un "amidon" type pomme de terre, patate douce, quinoa, riz semi-complet

Voici une journée type : 

Le matin :

- Un jus (fait à la centrifugeuse) composé de : 1 orange, 2 ou 3 petites carottes

- Une banane

- En snack, 2 energy balls composées de : 1/4 de tasse d'amandes mixées, 1/2 tasse de dattes, de graines de lin, de miel, d'une goutte d'extrait de vanille

Le midi : 

Comme je mange au boulot, je prenais une salade de crudités en entrée et une assiette de légumes cuits. 

Le soir : 

- une soupe

- des spaghettis de courgette avec une sauce tomate  

 

naturopathe2 1

 

Mon ressenti

Autant vous le dire, ça a été très difficile pour moi de suivre ce régime qui chamboulait totalement mes habitudes alimentaires. On pourrait croire que composer des repas crus est simple : en réalité, pas tant que ça ! A moins de limiter son alimentation à des salades... Et de plus, manger froid en hiver, ce n'est pas du tout motivant.

J'ai tenu ce régime environ 2 mois, et j'ai eu de bons résultats : je me sentais mieux, plus en forme. Mon sommeil s'était amélioré et je sentais également que mon estomac était "soulagé" par cette nourriture plus légère : je n'avais plus de gonflements, ni de douleurs. Cependant j'ai arrété de suivre ce régime pour plusieurs raisons :

- Je trouvais ce régime trop contraignant et trop difficile à suivre en hiver. Je me sentais frustrée.

- J'ai commencé un entrainement sportif assez lourd en vu de participer au marathon de Paris et ce régime ne me convenait pas du tout : j'avais très faim notamment le matin, et un fruit ne me calait pas du tout. Je sentais que j'avais besoin de ré-intégrer des féculents dans mon alimentation pour faire face aux dépenses énergétiques de mon entrainement. Quand j'en ai parlé à la naturopathe, elle m'a dit que ça ne devrait pas me poser de problème et que si j'avais faim, je pouvais compenser par des amandes et des fruits secs...

- Grosse surprise au terme de ces 2 mois : j'avais pris 1KG ! J'ai constaté que je mangeais beaucoup plus de fruits, d'oléagineux et de fruits secs bourrés de sucre pour combler mes fringales et du coup j'ai grossi ! J'avoue que ça m'a franchement déplu, car je pensais plutot perdre du poids au vu de tous les légumes que je mangeais !

Du coup, j'ai mis fin à ce régime, malgré les bons résultats sur ma santé et je me suis remise à manger comme avant afin de combler ma faim et de ne plus avoir de fringales en permanence. (Je vous ferai très prochainement un petit bilan sur ce qu'est devenue mon alimentation pendant cette période).

Conclusion :

En conclusion, je dirai que l'objectif a été atteint et en plus très rapidement. Au bout de 2 mois, je me sentais beaucoup mieux, la plupart de mes soucis de santé avaient cessé et je me sentais globalement plus en forme. Je pense que si j'avais continué encore un mois ou deux, j'aurais pu retrouver une forme olympique ! J'ajouterais par ailleurs que c'est grâce à ça que j'ai pu reprendre le sport (que j'avais totalement arrété à cause de mon état) et commencer un entrainement marathon dans de bonnes conditions.

Le bémol est que j'ai trouvé le régime un peu trop restrictif et brutal : changer toute son alimentation d'un seul coup de cette façon est trop dur à respecter sur du long terme. Je pense que comme pour tout régime, il faut respecter une phase d'adaptation plus ou moins longue pour instaurer de nouvelles habitudes alimentaires.

Cependant, je sais maintenant que l'alimentation est vraiment primordiale dans notre bien-être et je n'hésiterai pas à retourner voir un naturopathe dès que le besoin s'en fera ressentir. J'essaierais cependant d'en trouver un qui soit un peu plus compréhensif et s'adapte mieux à mes contraintes personnelles afin de ne pas tout arrêter au bout de quelques mois....

Posté par shanghaijess à 19:00 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,


07 mars 2017

DIY - Collier à pompons roses et ronds !

pompons roses2 1

Helloooo les filles ! 

Dernièrement l'envie d'agiter mes petits doigts m'a reprise et c'est avec beaucoup de plaisir que je me suis relancée dans des créations de bijoux "pompomesques"... J'avais une boite remplie de pompons que j'avais réalisés cet été, et tous ces jolis pompons qui n'attendaient que moi ont fini sur un sautoir !

J'adore cette couleur rose bonbon, elle n'est pas trop mignonne ??! Bon je vous l'accorde, ce n'est pas du tout une couleur de saison, mais bon, rien n'empêche de nous préparer à l'arrivée des beaux jours...! 

Voici donc un tuto super simple pour un bijou tout doux et rigolo :

pompons roses3 2

Matériel :

- 3 pompons (faits main pour ma part, mais vous pouvez en acheter des petits en magasins également.)

- du fil de nylon assez fin

- une aiguille

- une chaine (de la longueur que vous voulez suivant vos envies)

- 2 perles à écraser

- un fermoir (facultatif - pas besoin si vous le faites en version sautoir par exemple)

- 2 perles en métal (facultatif - ce sont en fait des fermoirs que j'ai reconvertis) 

- 2 petits anneaux

Tuto :

1. Couper environ 20cm de fil de nylon que vous fermez à une extrémité avec une perle à écraser en formant une boucle

2. Enfilez l'aguille sur l'autre extrémité

3. Passez l'aiguille dans les 3 pompons successivement. Soyez délicate ou vous risquez d'abimer les pompons !

4. Refermez l'extrémité du fil en formant une boucle avec une perle à écraser

5. A l'aide d'un anneau, accrochez la chaine à la boucle formée par le fil de nylon

6. Si vous le souhaitez, vous pouvez accrocher les 2 perles de métal (fermoirs reconvertis) en les accrochant de même avec des petits anneaux

7. Si vous le souhaitez, vous pouvez également rajouter un fermoir

8. C'est fini !

Vous voilà avec un sautoir régressif et rigolo que vous pouvez décliner à l'infini ! vous pouvez mettre plus de pompons, le faire en ras de cou, mixer des couleurs... N'hésitez pas à retailler les pompons aux ciseaux pour leur donner la taille qui vous convient le mieux. Les miens sont encore assez gros bien que je les ai pas mal taillés, mais rien ne vous empèche d'en faire des tout petits pour un sautoir encore plus mignon !

pompons roses1

 

Posté par shanghaijess à 10:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

02 mars 2017

Le gâteau à étages à la pâte croustillante aux éclats de Crêpe Dentelle !

gateau2 1 1

Salut les filles !

Je vous propose de nouveau une recette cette semaine, même si je meurs d'envie de vous parler de DIY et de couture... Pour tout vous dire, je suis en plein entraînement marathon et du coup, une grosse partie de mon temps libre est consacrée à la course à pied. Je m'entraine pour le marathon de Paris, qui a lieu en avril. Ca sera mon premier marathon, et mon objectif est assez modeste : j'espère avant tout réussir à le finir, et si possible en moins de 5 heures... Ben oui, je ne suis pas une rapide voyez-vous. Du coup, je suis trop fatiguée pour me lancer dans de nouveaux projets de couture, même si j'ai toute une liste d'envies en tête. On en reparle très vite au mois d'avril !

Me revoici donc avec une nouvelle recette de gâteau à étages. Ca faisait très longtemps que je n'en avais pas fait, malgré le fait que ma précédente recette de gâteau à étages roses au nutella soit un des articles les plus consultés sur mon blog ! Il faut croire que c'est un gâteau qui plait beaucoup !

J'ai réalisé ce gâteau pour l'anniversaire de mon père qui fêtait ses 67 ans ce week-end, et j'avais envie d'un gâteau qui en jette pour marquer le coup. Celui-là était parfait : goût chocolat-noisette avec de belles couches de pâte croustillante aux éclats de Crêpe Dentelle et décoré de Rocher-Ferrero, le top de la gourmandise !

gateau1 1 1

Comme d'habitude, j'ai simplifié la recette au maximum et j'ai acheté de la pâte à tartiner plutôt que de la faire moi-même. Vous pouvez trouver la pâte croustillante aux éclats de Crêpe Dentelle en supermarché. J'ai également préféré ne pas recouvrir le gâteau de crème au nutella comme c'est le cas dans la recette originale. Je voulais gagner un peu de temps de préparation, mais aussi limiter les calories et le surplus de goûts. Mais si vous avez envie de vous lancer dans la recette complète, vous pourrez la trouver sur le blog de Fashion Cooking.  

gateau2 1 1

gateau3 1 1

Posté par shanghaijess à 21:27 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,

19 février 2017

Délicieuses galettes chinoises à la ciboule

galette3 1 1

Hello les girls,

Vous avez vu ce beau soleil ? Ca réchauffe le moral vous ne trouvez pas ? Moi en tout cas, ça me fait du bien et ça me donne des tas d'envies : tester de nouvelles recettes, faire un beau gâteau à étages hypercalorique, me relancer dans mes bijoux à pompons, etc... !

Aujourd'hui, c'est avec une recette très originale que je reviens : des petites galettes chinoises à la ciboule. Vous n'en avez probablement jamais vu ni goûté et moi non plus, en tout cas jamais à Paris ! Car cette galette, j'en ai mangé mais en Chine ! Souvenez-vous dans cet article, je vous parlais des quelques années que j'ai passées à Shanghai - des années inoubliables où j'ai découvert la VRAIE cuisine chinoise, qui n'a absolument rien à voir avec celle qu'on peut trouver en France. Cette petite galette à la ciboule se trouve un peu partout en Chine, où elle est vendue dans la rue par des marchands ambulants, qui la font frire dans une huile assez douteuse... Si vous voulez la tester, il faut avoir l'estomac bien accroché !

Ici, je vous la propose dans une version plus légère car elle n'est pas frite dans l'huile mais cuite dans une poêle en tefal, et oui, il ne faut pas déconner non plus ! J'ai trouvé cette recette dans le livre de Margot Zhang, Chine, toutes les bases de la cuisine chinoise, et quand j'ai vu à quel point elle était simple, je me suis lancée direct ! Si vous n'avez pas de ciboule chinoise (qu'on peut trouver au quartier chinois), vous pouvez la remplacer par des oignons nouveaux.

Je trouve cette petite galette super en apéro, c'est bon et facile à grignoter avec les doigts. Je l'accompagne avec une petite sauce au soja dans laquelle faire tremper la galette, c'est vraiment top. Pour vous dire avec mon chéri, on a mangé les 4 galettes d'un coup !

galette5 1 1

Ingrédients pour 4 galettes :

- 50g de ciboules chinoises coupées en fines rondelles (ou le vert d'oignons nouveaux)

- 4 c. à soupe d'huile végétale

- Sel

Pour la pâte :

- 250g de farine de blé

- 17,5 cl d'eau bouillante 

- 1 pincée de sel

Déposez la farine et le dansun saladier. Versez l'eau bouillante petit à petit en mélangeant avec une paire de baguettes ou une fourchette de façon à obtenir des petits grumeaux.

Pétrissez la pâte à la main pendant 5 min environ jusqu'à ce qu'elle soit lisse et homogène. Couvrez-la d'un linge humide. Laissez reposer la pâte à température ambiante 15 à 30 min avant de l'utiliser. Partagez la pâte en quatre. Abaissez chaque pâton en fine galette de 2 mm d'épaisseur. 

Déposez les ciboules dans un bol, mélangez-les avec un peu de sel et réservez au réfrigérateur. A l'aide d'un pinceau badigeonnez chaque galette d'une fine couche d'huile puis parsemez de rondelles de ciboule. Roulez la galette pour former un long boudin. Enroulez ce boudin en escargot et laissez reposer pendant 15 min. Abaissez les escargots en galettes de 4 mm d'épaisseur. 

Faites chauffer un fond d'huile dans une poêle puis faites cuire chaque galette 3 à 4 min de chaque côté à feu doux, sous couvert. 

galette1 1 1

galette2 1 1

galette4 1 1

 

 

Posté par shanghaijess à 17:49 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

05 février 2017

La tourte au poulet : un délicieux plat d'hiver

Tourte 3 1 1

Hello les filles,

Me voilà de retour avec un plat parfait pour les froides et grises journées d'hiver : la tourte. Ca faisait un moment que j'avais envie de tester les recettes de tourtes trouvées dans un de mes livres de cuisine préférés : Donna Hay, les nouveaux classiques.

Dans ce livre sublime, il y a tout un chapitre sur les tourtes, et comme j'en avais dégusté une délicieuse en Afrique du sud, je m'étais dit qu'il fallait que j'essaie d'en faire une moi-même. Et bien je peux vous dire que je n'ai pas été déçue : c'est non seulement très bon mais aussi très simple et rapide à faire. Pour encore plus de facilité, j'ai acheté la pâte (flemme quand tu nous tiens), ce qui fait qu'il n'y a que la garniture de la tourte à préparer et c'est tout ! 

La garniture que j'ai choisie est composée de poulet et de poireaux. Elle est super crémeuse, et fond sublimement dans la bouche... C'est vraiment un plat idéal pour une petite soirée tranquille à la maison quand on n'a pas envie de sortir ! 

En accompagnement, comme c'est quand assez lourd, je vous recommande une petite salade verte assaisonnée avec un peu de vinaigre balsamique.

Tourte 2 3 1

Ingrédients :

- 2 pâtes sablées déjà prêtes

- 2 escalopes de poulet (150g x 2)

- 1 poireau émincé

- 1 gousse d'ail écrasé

- 25g de farime

- 250 ml de lait

- 20g de beurre

- 1 oeuf

- une pincée de feuilles de thym

Préchauffez le four à 180 degrés. Coupez le poulet en morceaux et faites-les cuire dans une poêle pendant 5 min. Réservez au chaud. 

Faites fondre le beurre dans la poêle encore chaude et ajoutez le poireau émincé, avec l'ail, et le thym. Laissez cuire environ 8 min, jusqu'à ce que le poireau soit tendre. Incorporez la farine et poursuivre la cuisson pendant 2 min. Versez le lait, salez, poivrez et remuez pendant 5 min jusqu'à épaississement. Mettez le poulet dans cette sauce, puis laissez refroidir le tout au frigo. 

Etalez une première pâte dans un moule à tarte légèrement graissé. Versez la garniture sur la pâte en lissant la surface. Posez le second disque de pâte sur l'ensemble et soudez le tout. Coupez l'excédent de pâte. Enduisez avec un badigeon d'oeuf légèrement battu. Enfournez 35 à 40 min jusqu'à ce que la tourte soit bien dorée. 

Tourte 1 2 1

Tourte 4 1 1

Posté par shanghaijess à 19:19 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

25 janvier 2017

Une année de folie !

Bonne Année1

Salut les filles,

Me voici de retour sur le blog après plusieurs mois d'absence... Absence pour plusieurs raisons : ça n'allait pas très fort côté perso et petit ras-le-bol de voir les statistiques du blog stagner depuis que je l'ai lancé... Mais surtout un grand, GRAND manque d'énergie...

2016 a été l'année du BURNOUT... C'était assez prévisible car depuis que j'avais changé de poste en 2015, rien ne se passait bien : je ne m'entendais pas du tout avec mon chef, le poste était trop lourd, très chargé et la mission très complexe. Dès le départ, j'ai senti que j'avais fait une bétise en acceptant ce poste (qui m'a été plus ou moins imposé), mais j'ai tenu bon pendant un an en me disant que ça allait s'arranger. J'ai bossé les week-ends et le soir j'étais la dernière à partir. Je n'ai pas compté mes efforts, et je crois que globalement je m'en suis bien sorti. Les gens étaient contents de mon travail, même si tout le monde voyait très clairement que j'étais dans un état de stress intense et que je n'allais pas très bien (plusieurs personnes m'ont fait la remarque après coup).

J'ai plusieurs fois demandé du soutien à mon chef en lui expliquant que j'avais du mal à m'en sortir. Plusieurs fois, j'ai réclamé un stagiaire ou un intérimaire pour me soulager un peu, surtout que la charge s'était alourdie car on m'a rajouté d'autres projets (histoire de charger encore plus, quelqu'un qui est déjà surchargé...). Au bout d'un moment, il en a eu marre et m'a dit que je devais me débrouiller car personne ne serait embauché pour m'aider... J'ai encaissé mais j'ai décidé d'arrêter de bosser les week-end (faut pas déconner non plus!). Je sentais que j'arrivais au point de rupture, j'étais archi-stressée en permanence, j'ai commencé à avoir des problèmes de santé, je dormais mal la nuit, je faisais des cauchemards, et surtout j'étais épuisée en permanence. J'étais au bout du rouleau...

Au bout d'un an, j'ai fini par demander à changer de poste et la rh m'a répondu qu'il fallait que je fasse valider cette demande par la médecine du travail. Je me suis dit : "ah ben d'accord, et en plus de ça, il va falloir que j'en fasse des caisses pour qu'ils acceptent que je parte". J'ai très mal vécu cette demande car je pensais qu'ils allaient essayer de me faire passer pour une dingue... Bref, j'ai fini par y aller après plusieurs mois d'hésitation, car la situation ne s'arrangeait pas. Et pour finir, c'est cette visite médicale qui m'a sauvé : le médecin m'a dit que j'étais en burn-out et que si je continuais comme ça, c'était 3 mois d'arrêt maladie... Ca m'a fait un électrochoc mais ça a été aussi une alerte pour la rh qui a tout de suite acté mon changement de poste et m'a aidé à trouver un nouveau poste très rapidement. Pour mon management, je ne dirai pas que ça les a beaucoup touchés, mais poussés par la rh, ils n'ont pas eu d'autre choix que d'embaucher quelqu'un afin de m'aider le temps que ma mobilité soit effective.

Avoir une personne pour m'aider a été salutaire : déjà moralement parce que je n'étais plus seule à affronter les difficultés, et ensuite parce que ça m'a permis d'aller jusqu'au bout de mon projet principal avant de changer de poste. Il m'a fallu 6 mois pour changer effectivement de poste. Ca peut paraitre long, mais en réalité, ça m'a permis de partir la tête haute en ayant fini mon travail (l'entreprise ayant embauché quelqu'un pour m'aider, j'ai décidé de ne pas partir en arrêt maladie). Et c'est quelque chose dont je suis fière car je me dit que je me suis battue jusqu'au bout et que je n'ai pas laché malgré les difficultés. Je n'ai pas fait ça pour l'entreprise,  je l'ai fait pour moi. Je me suis prouvé que j'étais plus forte que le système.

J'ai longuement hésité à parler de tout ça sur le blog, mais je me suis dit que si c'était arrivé à quelqu'un comme moi, ça pouvait arriver à n'importe qui et que ça valait le coup de partager mon expérience. Aujourd'hui j'ai changé de poste, et tout se passe bien pour l'instant. Je m'entends bien avec mon nouveau chef, et la charge me parait adaptée, que du positif pour l'instant (je croise les doigts). 

Pour ma part, l'année 2017 sera donc une année de renouveau et je l'espère de folie ! Je veux prendre soin de moi, voir mes amies, partir en week end, courir mon premier marathon et peut-être aussi déménager ! Que du bonheur.... ;-p

Posté par shanghaijess à 16:09 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , , ,