pancakes4 1 1

Hello Hello!

Alors voilà, je suis arrivée au bout de mes 8 semaines sans sucre! C'est l'heure du bilan. 

Globalement, je ne vous mentirai pas, je n'ai pas respecté le régime sans sucre à la lettre : j'ai globalement bien tenu en semaine, mais souvent fait de petits écarts le week-end. Je ne pourrai donc pas conclure que mon organisme est complètement "détoxifié" du fructose. 

Dans le livre "C'est décidé, j'arrête le sucre", de Sarah Wilson, elle recommande de ne plus manger de fructose mais également d'arrêter également les féculents aussi appelés sucres lents... oui forcément, c'est assez logique. Pour ma part, j'ai voulu me concentrer sur l'aspect "sucrerie" en priorité, car finalement, c'est ce qui me paraissait le plus impactant pour mon équilibre alimentaire.

Je n'ai commencé à limiter ma consommation de féculents qu'assez tardivement, je dirai depuis environ 3 semaines. Je pense qu'il est plus difficile pour moi de me priver de féculents car j'essaie de faire régulièrement du sport (environ 3 fois par semaine) et c'est difficile d'enchainer des journées de boulot avec une séance de sport sans féculents. De plus, les pâtes et le riz sont faciles à faire le soir en rentrant, c'est l'option de facilité. Dès qu'on s'en passe, il faut davantage cuisiner des légumes et je trouve que ça demande plus de temps à préparer. Du coup, je suis en train de chercher des solutions côté Picard, je vous en reparle très bientôt!

Quels sont les bénéfices que j'ai retiré de ce régime :

Je vous en ai déjà touché quelques mots, mais en condensé, je dirais :

- Je ne ressens plus du tout de fringale et/ou d'envie de sucré en fin de matinée et en fin d'après-midi 

- Je digère beaucoup mieux mes repas, je ne me sens plus lourde ou ballonnée après manger

- Je n'ai plus de "coup de barre" après manger

- Je peux tenir sans grignoter entre les repas, ce que je n'arrivais pas souvent à faire auparavant

- Je ne bave plus devant les desserts et les pâtisseries et je ne ressens pas de frustration particulière à ne pas en manger

- Et ce que je viens de constater dernièrement : je me sens beaucoup moins fatiguée. Auparavant, j'avais des périodes de fatigue intense, où je me sentais épuisée physiquement et mentalement. J'avais l'impression d'être au fond du gouffre, ça me déprimait totalement. Je devais me faire des cures de vitamines et de sommeil (je pouvais aller me coucher à 21h si j'en ressentais le besoin). Et cette semaine en parlant avec différentes personnes autour du moi qui m'ont toutes dit être fatiguées, éreintées, épuisées, j'ai réalisé que ce n'était pas mon cas! Ce qui est vraiment étonnant car tous les ans au moment des changements de saisons, je suis la première à me plaindre de la fatigue! Alors oui, je reste humaine et je me sens donc fatiguée, particulièrement en ce moment où j'ai changé de poste récemment, mais c'est une fatigue "supportable", après une bonne nuit de sommeil ça va beaucoup mieux. Je n'ai même pas songé à aller m'acheter des vitamines! 

- En terme de silhouette, je n'ai pas remarque particulière à faire si ce n'est que j'ai l'impression d'avoir les jambes moins gonflées en fin de journée (celles qui ont les jmabes lourdes me comprendront!). Comme je n'ai pas fait ce régime pour maigrir, je ne me suis pas pesé, mais l'auteure du livre dit avoir perdu 4,5 kg en suivant ce régime. 

Concrêtement qu'est-ce qui a changé dans ma façon de manger? 

- Je ne prends plus de petits déjeuners "industriels" type céréales, ou des tartines de pain avec de la confiture ou autre. Je ne mange plus que mes granolas maison ou mon porridge aux flocons d'avoine.

- Je ne prends plus de dessert (fruits ou yaourts compris) le midi et le soir

- Je ne prends plus de gouter à 4h. Si j'ai une séance de sport, je prends quelques amandes, si j'ai peur de ne pas tenir

- Le midi après déjeuner, je prends parfois un café sans sucre, ce que je ne faisais pas avant

- Pour sucrer, j'utilise le sirop de riz et de la stévia en poudre. Ils se diffusent lentement dans le sang et ne provoquent donc pas de pic de glycémie, qui va vous donner par la suite envie de manger sucré. Ils apportent donc de l'énergie en continu. On peut les utiliser dans la confection de gâteaux. 

- J'essaie de manger plus de légumes et moins de féculents, notamment le soir

- Le soir pour finir mon repas, j'ai pris l'habitude de manger du fromage frais ou un babybel

Quelles sont les principales difficultés? 

- Résister au chocolat : comme je vous le disais, je n'ai pas trouvé trop dur de se passer des sucreries habituelles (biscuits, bonbons, gâteaux) et des pâtisseries, par contre, l'envie d'un petit carré de chocolat vient souvent me tarauder le soir devant la télé! Dans ce cas, je me prends un petit babybel. 

- Résister au Nutella : je crois que je suis définitivement accro au Nutella! Je pense pouvoir dire que c'est le seul petit plaisir qui me manque vraiment beaucoup!!! Et d'ailleurs, les petits craquages du week-end dont je vous parlais plus haut, sont dûs au nutella. Quand il nous tient un jour, il nous tient toujours! 

- Se passer de fruits n'est pas forcément évident non plus, surtout que quand on mange un fruit, on a plutôt l'impression de se faire du bien

- Se passer de riz... Certains adorent les pâtes, moi j'adore le riz! 

Qu'est-ce qui ne changera pas? 

Je vous rassure, je continuerai à vous proposer des recettes de gâteaux sur ce blog! A la base, c'est pour ça que je l'ai ouvert, et je ne compte pas m'arrêter en si bon chemin! J'ai toujours fait mes pâtisseries le week-end car je pense qu'il faut savoir se faire plaisir après une dure semaine de privation! Quand je le pourrais, j'utiliserais mes substituts au sucre, et sinon tant pis!

En conclusion, je dirai donc que je suis ravie du résultat de ce régime. Je sens que j'ai fait un grand pas vers l'amélioration de mon alimentation et de mon bien-être. J'en ai retiré exactement les résultats que j'espérais, à savoir ne plus avoir de fringales qui me pourrissaient la vie et me donnaient envie de grignoter toute la journée...  (la pub Danio me parle totalement : G. Ladalle était mon pire ennemi!!!)

Sur ce, je vous souhaite un bon week-end du 1er mai, profitez-en bien!